Lettre Ouverte à Madame la Productrice

Chère Madame la Productrice,

Je me permets de vous adresser cette lettre ouverte pour avoir quelques éclaircissements sur votre émission, et par la même occasion, vous poser quelques questions. Je fais une lettre ouverte car, comme moi, nombre de mauriciens se posent des questions sur vos activités en tant que réalisatrice-productrice-actrice-coach-statisticienne.

Tout d’abord, une question sur l’émission de show-télé-réalité. Vous avez déclaré dans une publication locale, il y a peu, que votre émission n’est ni un concours de beauté, ni une émission sur le mannequinat. Or, il se trouve que tout porte à supputer le contraire, à commencer par le titre lui-même. Si ce n’est pas un concours de beauté, la population et moi aimerions savoir pourquoi avoir utilisé ce mot dans son intitulé. Essayez vous de faire passer un message subliminal ? Ou à l’instar des maîtres contemporains, c’est de l’art abstrait, et sans l’explication de l’artiste, personne ne comprend l’œuvre ? Si tel est le cas, nous saurions toutes et tous gré d’avoir cette explication manquante afin que nous, humble public, comprenions enfin le but de l’émission. De plus, si ma mémoire ne me joue pas des tours, il me semble que la gagnante – dont tout le monde ignore bien évidemment l’identité car ceci est une télé réalité – aura une formation en tant que mannequin et fera la couverture d’un magazine de La Grande Péninsule. Pour le commun des mortels, ceci s’apparente de très très près à un concours de mannequinat. Sauf si encore une fois, le public n’a pas assez d’intelligence pour comprendre la signification de vos propos,auquel cas je serais ravie d’être éclairée. Encore autre chose qui a titillé ma curiosité : un point cette fois ci moins important, qui est l’audience que vous visez. Selon les chiffres de votre site et si la calculatrice de mon S4 fonctionne correctement, vous prévoyez d’atteindre 2,270,500 de télé spectateurs. Votre émission a certainement ce potentiel, à l’instar de nombreux programmes de divertissements et de bêtisiers. Mais il me semble que ce chiffre représente un peu plus du double de la population mauricienne. Comment avez vous procédé pour estimer ce chiffre ? Erreur de calcul ? Ou y avez-vous inclus les rediffusions ? Ou avez vous mené votre propre recensement? Dans ce dernier cas, je pense que le Statistics Bureau vous sera très reconnaissant.

Deuxième chose : de ma connaissance limitée du monde du spectacle, toute œuvre projetée à la télé, en salle, sur scène, à la radio ou exposée dans les musées a toujours attiré les critiques, positives et négatives. Entre vous et moi, on s’emmerderait comme des rats morts si tout le monde partageait les mêmes opinions et goûts! Et nos discussions se limiteraient à

“Ah j’aime ce/cette film/chanson/pièce/artiste/livre.

-Moi aussi.”

FIN

On n’aurait pas eu les éternelles querelles entre fans de Madonna et Gaga (bon, j’avoue que souvent, j’ai une grave envie de voir tous les fans de Gaga croupissant derrière les barreaux, hors état de nuire). On n’aurait pas eu de critiques littéraires (Je ne veux pas vivre dans un monde où tout le monde aimerait Dan Brown! Non, non et non). On n’aurait qu’un seul magasin avec un seul type de tenue (que Dieu nous en préserve!)…

Et maintenant, d’un point de vue logique : si votre show est non seulement diffusé sur les ondes de la MBC mais aussi sur YouTube, c’est que vous avez voulu le rendre public et à la portée de tous. J’ose espérer que vous ne vous attendez quand même pas à ce que sept milliards d’individus s’extasient devant votre production, quand même! Même Citizen Kane, qui trône sur la liste de l’AFI des 100 meilleurs films de tous les temps depuis plus de cinquante ans, a connu des critiques mitigées ! Pour vous dire, même Barbara et Zeenat Aman, deux personnes qui ont dépassé la perfection, ont eu des critiques négatives sur le net, donc…

Ma question est : pourquoi donc traîner devant les tribunaux ceux qui vont à l’encontre de vos talents ? Car quoi qu’il arrive, vous aurez toujours au moins une personne – avec ou sans goût, pour vous descendre. Je prends l’exemple de ma personne : j’ai déjà reçu un commentaire insultant ET en mauvais français (et oui, de telles personnes existent, malheureusement…), mais je persévère et je ne baisse pas les bras. Je fonce et continue et n’écoute pas les mauvaises langues. Vous devriez faire de même !

Par contre, si je ne voulais pas de critiques négatives, je ferais de mon blog un site fermé et payant. Je n’aurais eu que mes fans pour me lire, je n’aurais pas eu de commentaire en mauvais français et insultant et je crèverai d’ennui. Pourquoi ne faites vous pas cela ? Faites un DVD du truc, vous n’aurez que vos innombrables fans qui regarderont et hop ! Plus de problèmes d’insomnies, plus de questions de vos sponsors et plus de traumatisme, et par la même occasion, vous priverez, à juste titre, ces langues de vipères de vos talents, et ce sera bien fait pour eux ! Je vous dis cela pour votre propre bien, car sur FB, on peut retracer les gens assez facilement. Mais imaginez un instant qu’une personne mal intentionnée qui ne se trouve pas sur le sol mauricien fasse un commentaire sur YouTube ! Pas moyen de le poursuivre ! Horreur, malheur, damnation et frustration !

Imaginez notre monde si James Cameron ou Angelina Jolie portait plainte contre des sites comme IMDb, Rotten Tomatoes, AFI à chaque fois que ceux-ci émettent des critiques négatives. Le temps qu’on perdrait – comme c’est le cas, malgré tout – à regarder des navets ! Les critiques sont faites dans un but d’amélioration. Même moi, sur mon blog, j’ai fait pas mal de critiques négatives sur des spectacles de niveau international sans qu’on me poursuive en justice. (J’aurais pourtant adoré être poursuivi par les producteurs de ABBA, cela dit. Le buzz que cela aurait fait autour de moi, le nombre de visites de mon blog aurait explosé ! ) Je ne prétends pas apprendre des choses à quiconque, mais jusqu’à preuve du contraire, la liberté d’expression existe ici, et il est permis au public d’émettre des opinions. A ma connaissance, il n’y a que Monsieur Kim Jong Il qui va à l’encontre de ce principe de base de la liberté. (Il y a aussi Monsieur Mugabe, mais je pense que quelque part, vous devez certainement avoir un peu d’admiration pour lui, car vous partagez les mêmes points de vue sur la communauté homosexuelle.)

Dans l’attente d’une réponse, Madame, je vous prie de croire en l’expression de mes sentiments les plus distingués.

Votre dévouée,

Candy.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s