Plaine-Verte Police Station, vive les informations erronées…

L’étroite collaboration entre la police et les journalistes ne date pas d’hier. Pourtant, aujourd’hui, une partie de l’île Maurice encore pourvue de toute sa conscience remet en question les pratiques des limiers, notamment à la Plaine-Verte Police Station. L’annonce du décès d’Amina Faris, SDF réputée dans la localité, a eu l’effet d’une bombe sur Facebook, ce samedi 27 avril. Vers 17 heures, la nouvelle a été infirmée.

Qui a pris la peine de vérifier l’authenticité de l’information ? Certainement pas la police, d’autant plus que la coopération du personnel de l’hôpital Dr. A.G. Jeettoo (Port-Louis) n’était pas, elle non plus, au rendez-vous. Très vite, la radio locale a relayé la nouvelle auprès des auditeurs mauriciens : Amina Faris a été rapportée morte, fauchée par un véhicule dans les faubourgs de la capitale. En fin d’après-midi, Kashif Imambaccass, 14 ans,  s’est rendu en personne à l’hôpital afin de vérifier les dires de la police et de la presse.

Hier mo mama ti pe dire nou pou al get li. 5 heures du matin enn camarade in sonne mwa pou dire moi Amina finn mort, mo ti kroir li pe badiner, mai nouvel la in fini etale lor Facebook. Azir Moris in confirme avec la police trois fois, deux fois la police in dir « aret sonne mwa, vraimem lin mort! »

Le courage de Kashif Imambaccass l’a poussé à franchir la porte de l’hôpital Dr. A.G. Jeettoo. Là-bas, un membre du personnel lui aurait proféré des menaces pour « harcèlement », sans omettre de faire preuve d’une insolence aberrante : « Amina la ki ete sa, actrice dan Plaine-Verte?! »

Ler guetter Amina ti en forme! Lin koz ek mwa, lin dir mwa Loup Garou in fer motocyclette tape ar li. Li impe malade mentalement.

Il aura donc fallu qu’un adolescent de 14 ans se déplace pour informer la population du fait qu’Amina Faris était bel et bien vivante et se remettait tout doucement de sa collision avec un cyclomoteur. Quid de la police ? L’attitude du Sergent de la Plaine-Verte Police Station est tout simplement pitoyable. C’est à se demander comment prouver l’authenticité de toutes les nouvelles qui parviennent à la population à travers la presse, qui, elle, compte énormément sur les limiers pour rapporter la majorité des faits divers.

AMINA FARIS

Elle passe ses journées et ses nuits à errer dans les rues de Plaine-Verte et ses alentours. Amina Faris, 68 ans, est SDF. Victime des mauvais agissements de ses proches, elle s’est retrouvée livrée à elle-même il y a maintenant dix ans. Ainsi, les habitants de Plaine-Verte et autres passants ont pour habitude de lui léguer quelques roupies, de lui offrir des cigarettes ou encore de lui donner à manger, de quoi subsister jusqu’au lendemain, et ainsi de suite. Tenter de la convaincre de se réfugier dans un abri n’est que peine perdue, « Mina » ne compte plus que sur son carton, son petit pull rouge, sa longue jupe ainsi que son sac en plastique. De son côté, Azir Moris tient à ce que le gouvernement ouvre les yeux et que le Ministère de la Sécurité Sociale fasse de son mieux pour remédier à la situation. Amina Faris acceptera-t-elle une prise en charge à 100% ? Rien n’est moins sûr…

Photo : Kashif Imambaccass

Publicités

2 réflexions sur “Plaine-Verte Police Station, vive les informations erronées…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s