Quand les vlogs atteignent nos côtes

Les vlogs, vidéos dans lesquelles de jeunes garçons et filles font de l’humour et s’adressent à des spectateurs âgés entre 15 et 25 ans, ont fini par s’installer à l’île Maurice. Titof, Vincent Duvergé, Adrien Coosnapa, pour ne citer que ceux-là, ont déjà leur petit public bidonné à raison d’une fois par mois au minimum.

Faits de société, anecdotes d’adolescents ou de jeunes adultes, opinions, nombreux sont les sujets abordés par ces jeunes vlogueurs mauriciens. A présent, les internautes de l’île peuvent opiner et ne se contentent plus de débattre et de se moquer des uns et des autres entre eux. La plupart des vlogs sont postés sur des chaînes Youtube et enchaînent les vues minute après minute. Cela étant, il faut dire ce qui est, Facebook aide grandement et la presse ne tarde pas à faire la réputation de ces jeunes, qui étaient loin de penser qu’ils créeraient le buzz. Le phénomène a fini par faire des addicts, dont notamment des habitants de l’étranger d’origine mauricienne, fiers de l’avancée de leur pays et de l’ouverture d’esprit, qui se fait lentement, mais sûrement.

D’ailleurs, les productions locales semblent gagner du terrain depuis quelque temps. Outre les vlogs, on notera que le film « Julie » est sorti le 6 mars dernier. Ce long-métrage « 100% mauricien » a été tourné dans la perle de l’Océan indien, avec un casting totalement mauricien et rodriguais. Entre les vlogs et le cinéma, l’île Maurice serait-elle en train de se faire une place dans l’univers de l’art visuel ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s